Ramoner en toute sécurité !

Le chauffage sous contrôle !

A chaque saison hivernale, qu’elle soit douce ou au contraire très rude, la même tâche revient pour l’ensemble des propriétaires de poêles à bois avec la fameuse corvée de ramonage. Que l’on soit l’heureux détenteur d’une cheminée de style Louis XV ou d’un insert à bois plus modeste, le nettoyage du conduit d’extraction des cendres est indispensable afin d’être en conformité avec la loi mais surtout de prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter l’accident domestique. En fonction des régions ou des collectivités, il est possible que le cadre réglementaire évolue et c’est au consommateur même si celui-ci est simple locataire de prendre toutes ses dispositions afin d’être au courant de ces spécificités. Cet article vous propose un bref aperçu des éléments indispensables pour être bien informé vis-à-vis de ses obligations et ainsi pouvoir profiter de son chauffage en bois en toute sérénité !

Pourquoi?

La réponse est plus compliquée qu’il n’y parait au premier abord. On se doit de ramoner son conduit de cheminée pour éviter la formation de dépôts de cendres dans celui-ci, ces derniers peuvent entraîner un mauvais tirage lors de vos sessions de chauffage comme nous l’avions évoqué dans notre article sur le danger d’un chauffage vétuste. Concrètement, il est possible que ces résidus de cendres et de suie conduisent à une intoxication au monoxyde de carbone mais également dans certaines situations au déclenchement d’un incendie. En complément de ces précautions élémentaires, sachez que l’entretien régulier de votre conduit peut vous permettre de bénéficier d’un meilleur tirage à chaque utilisation de votre pôele à bois et à pellets par exemple. Il est donc possible d’allier confort au quotidien tout en réalisant des économies sur votre budget de combustible, si celui-ci est utilisé au maximum de ses capacités calorifiques.

Quand ?

Idéalement, il est recommandé de procéder au ramonage bi-annuel de son installation afin de garantir sa sécurité ainsi que son efficacité thermique. Dans le cadre d’une cheminée ou d’un poêle, qu’il s’agisse d’un chargement au bois ou par granulés, l’entretien peut s’effectuer une fois avant la période de chauffe à proprement parler mais également pendant. De cette manière, vous êtes sur de venir à bout de l’ensemble des résidus durant tout l’exercice hivernal tout en bénéficiant d’un tirage optimal. Ayez un comportement prévoyant en prenant rendez-vous à l’avance avec votre professionnel, ceux-ci sont souvent submergés de travail au début de l’automne lorsque l’ensemble des propriétaires font appel à leurs services comme on peut le voir avec la répartition du chauffage en Europe.

Qui ?

Tout le monde est concerné par le ramonage mais là n’est pas la question ! L’entretien de votre conduit doit être réalisé par un professionnel que l’on nomme souvent ramoneur. Celui-ci intervient directement sur votre installation en fonction des spécificités de celui-ci : ramonage mécanique et ramonage chimique pour la cheminée, ramonage simple ou complet dans le cas d’un poêle à bois alors que dans le cas d’une chaudière le professionnel procède au démontage des tuyaux d’évacuation tout en procédant au réglage de la machine. EN dehors de ces opérations de maintenance courante, il est nécessaire de procéder une fois tous les dix ans à une opération de type « débistrage ». Sous ce terme volontairement obscur se dissimule un nettoyage en profondeur du conduit d’extraction afin d’éliminer les plaques de suie les plus tenaces qui menacent la sécurité de l’installation. Un simple ramonage classique ne permet pas de pourvoir à leur enlèvement, le débistrage est une étape importante du processus de vie de votre chauffage au bois.

Les risques

Dans le cas où vous souhaitez procéder manuellement au ramonage de votre conduit, n’oubliez pas de faire appel à un professionnel pour que celui-ci vérifie votre travail et le valide en vous remettant le certificat de ramonage. Ce document officiel est indispensable en cas de sinistre causé par votre appareil de chauffage au bois. Dans le cas où vous ne seriez pas en mesure de le fournir à votre compagnie d’assurances, il est plus que probable que celle-ci refuse de procéder au remboursement de votre logement…Contrairement aux idées reçues, le ramonage n’est pas accessoire mais constitue la pierre angulaire de votre confort thermique mais celui-ci nécessite comme pour tous les autres types de chauffage un entretien régulier afin de prolonger sa durée de vie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *