Les premiers frimas

Le réchauffement climatique fait très régulièrement la une ces derniers temps en raison des nombreuses catastrophes naturelles que celui-ci entraîne notamment dans le Pacifique. Lors de chaque saison hivernale, il est de plus en plus difficile d’effectuer des prévisions météorologiques fiables. Cela a des conséquences immédiates sur notre rapport au chauffage qu’il s’agisse d’un mode d’alimentation électrique ou bien que vous ayez fait le choix d’une alimentation en bois avec l’énergie sous toutes ses formes.

Pourquoi chauffer ?

Cette année ne déroge pas à la règle, le froid est présent dès le mois de septembre sur l’ensemble du territoire de l’Hexagone et contraint la majorité des foyers à mettre en route leur installation de chauffage. Des études scientifiques, comme le rappelle RTL au sein de son article « avec le retour du froid, les Français ont déjà remis le chauffage« , ont mis en évidence un rapport inconscient et/ ou conscient entre la température extérieure et nos habitudes de consommation pour ce qui concerne le chauffage électrique mais également les autres alternatives. En dessous de 15°C, la plupart des consommateurs vont enclencher le redémarrage de leur chaudière ou du système de radiateurs pour faire face aux premiers frissons en rentrant du travail. Notons que ce comportement est le même si la vague de froid annoncé comme pour le week-end du 15 septembre n’est pas pérenne dans le temps.

Réflexions

La conséquence directe de ce comportement est la hausse conséquente des consommations électriques et de gaz (5% et 10 %) par rapport à un mois de septembre classique avec une combustion responsable. Cela interroge néanmoins sur notre capacité à supporter la fraicheur dans un monde de plus en plus interconnecté. Ne serait-il pas plus éco-responsable de vouloir repousser l’allumage de son système de chauffage en se couvrant plus ? En plus de penser à la planète, vous êtes sur de réaliser d’importantes économies sur votre facture énergétique à même d’être investi d’une autre manière à l’orée de la dernière ligne droite avant Noël !

Et vous, quel comportement vis-à-vis du chauffage adoptez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *