Le radiateur Jupiter

Un chauffage naturel

L’espace fascine petits et grands depuis la première observation des étoiles jusqu’aux projets d’une expédition martienne, bien aidés en cela par les super productions hollywoodiennes. Ce qui nous intéresse aujourd’hui concerne la planète aux 1300 terres cumulées, à savoir la mystérieuse Jupiter. Son survol par la sonde Juno a permis de mettre en évidence la présence d’un super radiateur interne…

Le radiateur XXL

Plus grosse planète du système solaire, Jupiter se caractérise par la présence d’une atmosphère relativement chaude alors qu’elle se trouve être à une distance cinq fois plus importante de notre soleil. Pour atteindre des températures semblables à celle de notre propre éco-système sans chauffage central, les scientifiques ont mis en corrélation la présence de la fameuse “tache rouge” avec un phénomène de diffusion massif de la chaleur au sein de l’atmosphère.

Concrètement, cette tempête anticyclonique que l’on peut rapprocher de ceux observés dans les Caraïbes joue le même rôle que le fil conducteur ainsi que la résistance thermique au sein de votre radiateur à inertie ou radiateur soufflant. Les chiffres donnent rapidement le tournis dans la mesure où cette tempête est présente depuis près de quatre siècles, sur la planète, tout en se réduisant d’années en années. Bien plus grosse que la circonférence de la Terre, ce phénomène météorologique est à l’origine d’une transmission de chaleur depuis le cœur de la planète jusqu’aux plus hauts niveaux de l’atmosphère contribuant, de fait, à la présence de températures similaires aux nôtres.

Cette découverte scientifique majeure doit encore être affinée grâce au travail de Juno mais également aux recherches menées sur Terre, dans un but d’innovation à l’image du radiateur 2.0. Le résultat définitif permettra surement de confirmer, de manière certaine, l’existence du plus grand radiateur soufflant de la galaxie sûr Jupiter. Une question néanmoins se pose avant de refermer ce billet, que se passera-t-il lorsque la tempête ne sera plus présente? Doit-on s’attendre à un refroidissement global de la température ou un autre événement météorologique comme dans notre Mur en chauffe va t-il prendre la relève ?

N’hésitez pas à partager ce contenu sur les réseaux sociaux, à commenter ou à partager avec tous vos amis astrophysiciens en herbe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *