Le danger d’un chauffage vétuste

Un mode de chauffage dangereux ?

La nostalgie a du bon quand il s’agit de se remémorer les soirées devant la cheminée des grands-parents ou le fameux goûter XL mais ce n’est pas la même chose lorsque l’on évoque le chauffage. On regrette souvent la chaleur instantané de nos anciens grilles-pains alors que les équipements actuels, même les convecteurs, vous procurent le même confort thermique tout en étant moins énergivores. Ce comportement est relativement normal, pour la plupart des personnes le changement nécessite un certain temps d’adaptation quelque soit le domaine ! Dans un habitat neuf ou en rénovation, il est important de prendre en compte l’ensemble du système de chauffage afin de déterminer ses forces mais surtout ses faiblesses. Procéder à ces ajustements est nécessaire pour éviter les accidents domestiques et notamment l’émission de CO2…

Quelques précautions

L’attrait et le charme de la vieille demeure provinciale nous dispense, le plus souvent quelque soit la période comme pour le chauffage à l’heure d’été, de vouloir modifier le système de chauffage existant. La présence d’une cheminée du XVIIème incite à la conservation et non à son remplacement par un radiateur à inertie, même si son esthétisme s’est grandement amélioré. En raison de cette nostalgie compréhensible, ou d’une incapacité financière de remettre à neuf l’ensemble du système de chauffage, il est possible de mettre sa santé en danger à cause du monoxyde de carbone. Ce gaz, inodore et incolore, se dégage au moment de la combustion des corps en raison d’un équipement de chauffage défectueux. Pour éviter cela,il est recommandé de faire appel à un professionnel, en fonction du type de chauffage, de manière régulière (une fois par an le plus souvent) pour qu’il puisse surveiller la vétusté de votre installation et procéder aux réparations indispensables. Vous pouvez également procéder à l’installation de détecteurs de monoxyde de carbone afin de vous prémunir contre une émanation dangereuse de gaz pendant votre sommeil. Un mauvais réglage de votre chaudière peut également être responsable d’une importante surconsommation énergétique que vous allez retrouver amèrement sur votre facture d’électricité, d’autant plus après l’augmentation estivale de son coût forfaitaire.

Conseils d’avenir

Un système de chauffage, même ancien, nécessite que l’on y prenne soin pour éviter la dispersion de gaz à effet mortel mais également réduire sa facture énergétique. Dans le cas où les réparations s’accumulent, il est souvent salutaire de prendre la décision de remplacer son installation par la nouvelle génération d’équipements comme le radiateur 2.0. Pour y parvenir sans devoir revendre votre logement, optez pour une solution de chauffage adaptée à vos besoins en prenant soin d’y ajouter des programmations de température réglables à l’avance. Ce système vous assure de contrôler en direct votre consommation pour l’adapter à votre rythme de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *